Petite réflexion matinale : Démocrates , Républicains eux ? Sauver leurs miches plutôt.

Résultat de recherche d'images pour "lyceen assis police"

Beaucoup de gilets jaunes n’ont pas idée, ou mesurent mal les moyens impressionnants : en homme et matériel, en techniques de surveillance et d’écoute généralisée (bien pire qu’aux temps des services des contrôles techniques sous Vichy) d’entrisme, de manipulation, etc. dont disposent les usurpateurs aux affaires qui ne sont que les employés, pour ne pas dire les laquais de l’aristocratie de l’argent, la finance internationale.

Ils se gargarisent de « République » et de « valeurs républicaines » dans tous nos médias. Médias qui sont le Clergé de notre époque, aujourd’hui service de communication et d’influence de la répression. 

Pourtant, ils n’ont rien de Républicain ! Juste les apparences trompeuses.

Quel honnête homme, quelle honnête femme peut penser sincèrement que cette clique œuvre pour le bien commun, le bien de tous ? Les millions de pauvres Français, de gens dehors, dans une misère noire, ceux qui n’y arrivent qu’à peine ou plus du tout, des femmes seules avec enfants financièrement exsangues, des personnes âgés qui en sont réduits à faire les poubelles etc.
Tout cela les empêche de vivre comme des princes sous les ors de la « république » ?

« Ah oui, mais cet apparat, etc., c’est pour la représentation de la France, sa grandeur, l’image que nous donnons à l’Étranger. »
Cela a très bon dos pour se goinfrer à l’œil, aux frais de la population qui souffre terriblement en cette période. Les Trente Glorieuses, c’étaient il y a plus de trente ans, depuis nous sommes en crise, enfin la crise ce n’est pas pour tous, loin de là. Vous auriez pu avoir le minimum de décence et diminuer vos émoluments non ! Vous vous êtes augmentés, défiscalisés.

Vous allez me dire, ils ont été élus démocratiquement, le Président Macron le premier.
Oui, mais dans quelle condition ? Une abstention de 50 % des inscrits, je ne parle même pas des gens si dégoûtés qui ne vont plus s’inscrire sur les listes électorales. Une manipulation des médias, qui font à présent office de Clergé de l’Ancien Régime en dirigeant les consciences et surtout qui sont la propriété de grandes fortunes. Ils ont activement favorisé l’élection du candidat Macron, c’est difficilement réfutable.

En 1968, des journalistes ont été censurés, voir virés pour avoir été trop proches du mouvement étudiant/ouvrier aujourd’hui il y a des « journalistes » virés, censurés ? Non ! Si vous répondez au pourquoi de cette question vous avez tout compris et pour qui ils travaillent avec efficacité.

Nous endurons collectivement un système qui n’est plus du tout Démocratique, qui ne représente plus dans sa diversité les opinions individuelles de chacun d’entre nous. Il est très habilement verrouillé pour placer Marine Le Pen en face de son poulain celui qui servira ses intérêts. Tout comme précédemment Hollande, et même avant avec Jean-Marie Le Pen nous vivons cette escroquerie à la Démocratie depuis maintenant plus d’une décennie. Vous auriez mis Marc Dutroux face à Marine Le Pen que nous aurions Dutroux Président, j’exagère à peine. C’est un système conçu et animé pour les intérêts financiers de certains pas pour celui de tous, loin de là, cela aussi, c’est objectif.

Sans compter le nombre incroyable de jeunes et tristement de moins jeunes qui ont sincèrement cru au discours politique d’Emmanuel Macron, à son orientation » ni gauche ni droite », le « en même temps » et autres fadaises qui lui ont permis d’être élu, n’entendant pas les mises en garde de ceux qui savaient très bien d’où il venait, pour qui il allait travailler une fois élu et qui dix-huit mois après ont totalement pris conscience de s’être fait duper dans les grandes largeurs.


Alors que fait-on ? Nous allons, nous devons respecter le calendrier électoral bien sagement ? C’est-à-dire attendre encore trois longues années avant de retourner aux urnes ? Subir trois longues années d’attaque contre le bien commun, en particulier contre les plus pauvres avant que nous le Peuple Français, nous qui en principe décidons dans une véritable Démocratie, pas cette illusion fallacieuse que nous sommes par la force obligés d’endurer, trois longues années à courber l’échine comme des manants, des gueux des temps modernes pour avoir la possibilité de donner notre avis ?

C’est cette merde que vous défendez et qui vous autorise à vous dire Républicain ? Plus Républicain que le Peuple alors ? Peuple Français qui soutiens MAJORITAIREMENT les gilets jaunes.

C’est tout de même assez net, factuel de constater objectivement que cette clique ( désolé, je n’ai pas d’autre mot) travaille au service exclusif d’une infime minorité d’ultra riche, voir (c’est aussi discutable et envisageable.) pour des intérêts étrangers à la France.
Même si certains d’entre eux, les idiots utiles, des imbéciles suiveurs (une majorité de Député LREM) peuvent être sincère, il y en a partout. Imaginer béatement que plus vous enrichissez les ultras riches sur le dos des pauvres, des classes moyennes et moyennes supérieures se paupérisant, disparaissant en accroissant la masse des nécessiteux mieux l’économie libérale se portera, qu’au final, il y aura plus de travail, plus de salariés, plus de consommation et de cotisation donc moins de pauvre. Il faut vraiment être très con ou être un beau pourris directement bénéficiaire de ce système parfaitement inique pour le défendre. Je ne suis pas un partisan du collectivisme à tous crins sous sa forme communiste étatique non plus , je suis suffisamment âgé pour avoir connu l’URSS.

Sauf qu’il est impossible d’ignorer que l’accroissement des inégalités, les chiffres monstrueux des transferts de richesses des plus pauvres vers les plus riches depuis des décennies prouvent le contraire. Pour ces libéraux non-bien sûr, il n’y pas, jamais assez de dividendes, de salaires mirobolants, ce n’est pas assez libéralisé, mondialisé, pas assez privatisé, il y a encore trop de Droit du Travail, trop d’acquis sociaux, trop de services publics, trop de fonctionnaires (tiens ceux de la police actuellement vous les aimez bien un hasard certainement), etc. … Continuons, bref.. Pour éteindre un incendie, vous jetez de l’essence dessus aussi ?

Le gros pognon n’a strictement aucune envie de perdre un peu, encore moins de partager les 3/4 du gâteau qu’elle confisque au détriment de tous les autres. À mesure que les classes populaires relèveront la tête et réclameront moins de taxes, plus de reste à vivre dignement, plus ce système adaptera sa répression, jusqu’à faire tirer sur les émeutiers s’ils sentent leur Pouvoir en danger. Ils trouveront une grande majorité de Policiers Gendarmes, Militaires et barbouzes pour leur obéir. Il suffit d’étudier notre Histoire nationale pour s’en convaincre. Si vous pensez « mais non voyons, nous sommes en 2018, en France, un pays « démocratique », ils ne feront jamais tirer sur la population. »
Là , vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Ils sont en mesure de truquer de toutes les manières un système qui ose se dire Démocratique pour faire perdurer et accroître leurs profits et intérêts en pressurant toujours plus les masses populaires alors le reste …L’Oligarchie est prête à tout et surtout au pire pour rester aux manettes. Ayez-en bien conscience.

Ceci dit je suis très mal à l’aise avec la casse, la violence aveugle en général, elle est très, trop souvent injuste, elle touche des gens, de simples particuliers, des petits commerçants qui n’y sont pour rien, ce sont les assurances + l’Etat donc nous qui payerons tôt ou tard les dégâts.
Encore moins les biens nationaux qui sont la propriété de tous.
Maintenant, il faut bien malheureusement constater que si ces courageux gilets jaunes seraient restés pacifiquement, sans gêner personne sur leur rond-point, ils pourraient y prendre racine au Printemps, y rester jusqu’à la fin de leur vie, et même y crever dans le froid et sous la pluie qu’ils n’auraient pas obtenu les miettes (bénéficiant à tous, ne l’oublions pas) que le Pouvoir a finalement consenti à lâcher temporairement. Ce n’est que partie remise. Ils trouveront d’autres astuces pour nous ponctionner. Ils ont une feuille de route à tenir, le scénario « à la Grec » pour les Français a déjà été décidé par les cercles de pouvoir à Bruxelles et ailleurs. Hollande avait la loi travail à faire passer ce qu’il a en partie réussi, Macron est une accélération du même processus, ce sont des intérimaires de la Finance Internationale, nous ne les élisons pas démocratiquement, ils nous sont imposés.


À ce stade, c’est insoluble et je n’ai aucune solution, pourtant cela ne doit pas être paralysant. J’ai juste envie de dire d’agir lucidement, intelligemment, individuellement, d’avoir toujours et en toute occasion à l’esprit que derrière un gilet jaune ou pas il y a un homme, une femme pareillement derrière un uniforme.

L’Insurrection qui vient…Porcherie ! Porcherie !