Séquence émotion : les nouvelles fraîches de l’artiste.

Cela a commencé jeudi dernier, je me sentais pas bien durant un tour à moto que j’ai dû plus ou moins écourter, le soir même j’étais si mal, profondément mal que j’ai cru avoir été empoisonné. Pas tellement mieux le lendemain, ni le surlendemain. C’est une amie inquiète de me voir ramper et râler de douleur qui a fini par me convaincre d’aller aux urgences dimanche, ce que j’ai fini par accepter, alors que la crise s’estompait. Les Urgences de Fougères n’y passez pas à moins d’être à l’article de la mort juste avant de faire le grand saut en face.. au cimetière. Oui, c’est hyper engageant, face aux Urgences, vous avez une magnifique vue sur l’ensemble des tombes du cimetière de Fougères. Les soignants font ce qu’ils peuvent avec les moyens en personnel et matériel qu’ils ont, ils sont épuisés, mais restent professionnels et sympathiques. Ce qui est incroyable, c’est qu’ils n’ont pas du matériel/personnel d’échographie à disposition… L’Hôpital central de Brazzaville est mieux équipé.
Résultat des courses au final que t’est il arrivé ?
Un vilain et gros calcul logé dans la vésicule biliaire qui auparavant était plus ou moins asymptomatique a dû vouloir bouger de son emplacement et provoquer cette crise et ses douleurs intenses. Lundi visite chez mon médecin traitant qui a eu la gentillesse de me prendre entre deux rendez-vous alors qu’il est débordé et rentre de vacances pour travailler sept jours sur sept pratiquement avec une amplitude horaire avoisinant les soixante-dix ou quatre-vingts heures par semaine. Rendez-vous en urgence avec un chirurgien des vicaires à St Grégoire à Rennes ce mardi, pour une opération.

Bilan : En vieillissant, on se fait des trucs de plus en plus crades et douloureux et l’on constate avec effarement le niveau de désagrégation, de délitement total de notre système de santé français. Ce n’est ni un hasard encore moins une fatalité, certainement pas une normalité. C’est le fruit de leurs « réformes » imbéciles depuis plus de trente ans ,ces régressions sociales criminelles que nos techniques de médecines modernes n’arrivent plus à compenser. Notre système de santé tient encore, à peine debout, uniquement grâce au dévouement, aux sacrifices du personnel. Pensez-y vraiment, au lieu de vous faire gaver le mou par ces médias aux mains et aux services des oligarques ou pas mieux ,voir pire , endoctriné, manipulé par le service public de l’audiovisuel, la voix de son Maître du Parti Unique #LaREM encore au Pouvoir par la férocité de la répression de sa garde prétorienne de Tontons Macoutes à l’éthique et l’honneur au fond de leur gamelle. Pensez-y quand vous irez voter pour toutes ces merdes ultras libérales dont l’unique fonction est d’enrichir encore plus le patronat et ses actionnaires en vous faisant miroiter des gains indirects en terme d’emploi et autres fadaises de ruissellement des richesses, ils le font au détriment du bien commun et collectif à leur seul profit Pensez-y , un jour vous serez « vieux » et donc forcément malade.