Marche de colère des mercenaires de LaREM, jusque dans la tombe les yeux perdus regarderont ces Caïn.

Personne n’ignore les conditions déplorables de travail, le manque d’effectifs, le matériel obsolète et les heures supplémentaires non payées des policiers. Personne n’ignore non plus comment ils ont traité, comment ils se sont comportés depuis plus de 45 semaines avec les plus pauvres des Français : des hommes, des femmes , des anciens , des jeunes, des chômeurs, des travailleurs précaires , des smicards, des petits retraités exsangues , des femmes seules avec enfants à charge et des personnes handicapées qui ont osé porter le gilet jaune pour protester, le plus souvent pacifiquement ,contre leurs conditions de vie indignes, à la limite pour certains, en-dessous pour d’autres, de la simple survie journalière.

Nul n’ignore avec quel niveau de violence ces policiers, qui manifestent aujourd’hui, les ont maltraités, violentés, frappés, nassés, gazés à la lacrymogène , les ont mutilés en leur crevant les yeux par des tirs de LBD, leur ont arraché les mains avec des grenades de désencerclement , les ont blessés grièvement , matraqués à grands coups de tonfa sur la tête , sur tout le corps. Toutes et tous savons comment ils les ont terrorisés ,eux et les centaines de milliers d’autres qui auraient voulu se joindre au mouvement pour protester contre cette politique inique,comment ils ont terrifié ces malheureux pour ne plus qu’ils reviennent les samedis dans les rues de nos villes crier leurs souffrances.

Nous avons vu ces policiers obéir à des ordres illégaux , vu cette usage de la force inappropriée, vu ces violences disproportionnées ou totalement gratuites. Nous savons comment ils ont bafoué la Loi qu’ils sont censés les premiers respecter : ces détentions, ces arrestations arbitraires par milliers, ces faux témoignages devant les Tribunaux, ces amendes surréalistes,ubuesques et humiliantes etc.

Il n’existe pas un seul citoyen vertueux qui n’est pas a minima dérangé dans sa conscience par votre tragique impunité coupable octroyée par des scélérats malfaisants qui s’il existe une Justice des hommes en ce bas monde finiront leurs jours au mieux dans une prison hollandaise. Une impunité aux Lois, ces Droits de l’Homme bafoués allègrement et sans scrupule que vous revendiquez et affichez ostensiblement par ce rictus sanguinaire accroché à vos lèvres.

Vous êtes sortis de la Fonction Publique, vous avez renoncé par pure lâcheté conformiste, par confort personnel suiviste à votre statut de fonctionnaire, à celui de serviteur de la République. Avouez-le au moins, c’est la seule chose que nous vous demandons : être honnête et intègre. Vous êtes devenus des mercenaires, les Hommes de main d’un Parti politique, vous et vos uniformes sont entachés, frappés d’Indignité Nationale. En acceptant sans réserve de suivre les ordres de répression insensés, anti-démocratiques et clairement totalitaires de ce clan d’usurpateurs arrivés au pouvoir par hypnose médiatique collective, cette association mafieuse de la classe dominante, ces arrivistes,ces affairistes, qui ne représentent rien de Français ni ses intérêts populaires sauf celui de ses oligarques, encore moins la France, la République et la Démocratie.

Vous n’avez donc honte de rien, vous n’êtes donc responsables de rien ? Nous savions, non plutôt nous avons appris à vous connaitre en vous voyant agir sur les rond point que nous occupions ou les samedis, semaine après semaine,qui réellement se masquait derrière vos armes, vos protections, vos casques, vos uniformes. De tristes sbires qui n’ont pas plus de morale qu’un proxénète albanais, que l’honneur, la droiture dont vous nous rabâchez les oreilles se situe dans votre gamelle , dans les deniers de Judas du Peuple qui vous sont chichement octroyés , pas au-delà.

Cette solde d’assassins de l’ordre mal-payés par ceux, ultra minoritaires et leurs moutons bêlant ou profiteurs, que vous servez sans réserve quitte à briser des vies, à atteindre l’intégrité des corps, à saccager, à réprimer et détruire les espoirs de Liberté,d’Egalité, de Fraternité . Vous regarder défiler ce jour, pour protester contre vos conditions d’exercice du métier, c’est le bouquet final de votre bassesse obscène et répugnante. Vous mériterez de subir ce que vous avez fait endurer à des centaines de milliers de vos compatriotes depuis presque un an déjà.

Mais voyez-vous, c’est le dégoût mélangé à la pitié que vous m’inspirez, je ne vous souhaite même pas d’éprouver dans vos chairs la réciproque, l’indifférence collective à votre piètre sort de misérables spadassins s’en chargera. Pauvres types !

La République ne s’accomplit pleinement qu’en état de Révolution permanente où le Peuple peut châtier à son gré les accapareurs. Elle se meure muséifiée, elle s’endort sur ses glorieux lauriers anesthésiée par la nouvelle noblesse héréditaire issue de la bourgeoisie d’argent, elle n’est plus la République quand elle est usurpée. À bas la tyrannie !

Maintenant..… Porcherie ! Porcherie !